Pour Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 26/11/2015

Aux États-Unis, il est possible de réaliser un traitement de procréation assistée en utilisant le sperme d’un donneur. Le don de sperme peut être anonyme ou connu et généralement, les donneurs perçoivent une compensation financière pour leur don.

Bien qu’aucune loi ne l’indique, il faut savoir que la Société Américaine de la Médecine Reproductive (ASRM) limite le nombre de dons à 25 nouveaux nés sur une zone de 800 000 habitants, afin de réduire le risque de consanguinité.

Procréation assistée avec don de sperme

Lorsqu’un couple souhaite avoir un enfant mais n’y arrive pas, cela peut être dû à une mauvaise qualité séminale. Il est essentiel que le sperme ait de bons paramètres séminaux tels que la mobilité, la morphologie ou la concentration spermatique.

Si les analyses du liquide séminal montrent une mauvaise qualité séminale ou même une absence de spermatozoïdes viables, le don de sperme peut être la solution pour obtenir une grossesse. Les principales pathologies obligeant à avoir recours au don de sperme sont les suivantes :

On a également recours au don de sperme quand l’homme, même si ces valeurs séminales sont bonnes, souffre d’une altération génétique. Cela permet d’éviter une quelconque transmission de l’anomalie à la descendance.

Enfin, une autre des raisons pour lesquelles le recours au don de sperme est nécessaire, est l’absence de partenaire masculin. Les États-Unis autorisent l’application des techniques de procréation assistée sur les femmes célibataires et les couples homosexuels féminins qui souhaitent fonder une famille.

Les couples lesbiens peuvent réaliser les techniques de procréation avec don d’ovocytes de la partenaire. C’est-à-dire qu’une des deux femmes cède ses ovocytes à sa partenaire qui portera les embryons générés avec le sperme d’un donneur et les ovocytes de sa partenaire.

Conditions requises pour le don de sperme

Pour qu’un homme puisse être donneur de sperme aux États-Unis, il doit remplir les conditions établies par la ASRM :

  • Être en bonne santé et n’être atteint d’aucune maladie génétique.
  • Être majeur. Il est préférable que le donneur ait moins de 40 ans.
  • Les donneurs doivent prouver leur fertilité, c’est-à-dire qu’ils doivent déjà avoir eu des enfants. Ce n’est pas une condition obligatoire mais vivement recommandée.
  • Test psychologique réalisé par des professionnels de la santé mentale.
  • Analyse de sperme (spermogramme) après 2-5 jours d’abstinence. Il est conseillé d’analyser plus d’un échantillon de liquide séminal. L’analyse doit être réalisée une ou deux heures après l’éjaculation.
  • Étude génétique.
  • Historique personnel et sexuel permettant de déterminer le risque d’infection par VIH et autres maladies sexuellement transmissibles.
  • Autres examens médicaux.

L’échantillon donné ne pourra être utilisé qu’après une période de quarantaine de 180 jours (6 mois). Passé ce délai, le donneur devra réaliser de nouvelles analyses qui confirmeront l’absence de tout virus. L’échantillon séminal du donneur ne pourra être utilisé que si les résultats des analyses sont négatifs.

Il faut savoir également que les membres du personnel de la clinique de procréation assistée ou de la banque de sperme ne peuvent pas agir en tant que donneurs.

La ASRM prévoit aussi une liste de situations qui peuvent conduire à évincer un homme du don de sperme, parmi lesquelles figurent les antécédents sexuels et autres pratiques à risque.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations

Un commentaire

    1. Julie

      Est-ce que le choix du donneur de sperme (en cas de don anonyme) se fait à partir d’une base de données de la clinique en suivant les préférences des futurs parents ou pas ?