Par Cristina Mestre (embryologiste).
Dernière actualisation: 19/02/2015

L’anovulation est l’une des principales causes de la stérilité féminine.

Pendant le cycle menstruel de la femme a lieu la libération d’un ovule mature qui peut être fécondé par le spermatozoïde. Si l’ovaire est incapable d’expulser l’ovule, c’est en raison d’un désordre connu sous le nom d’anovulation. L’anovulation est l’une des causes de l’infertilité féminine puisqu’elle suppose l’absence d’ovocytes viables. Heureusement, il existe aujourd’hui différents traitements pour corriger ce type de troubles. L’anovulation peut être circonstancielle ou chronique.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Causes de l’anovulation

Les facteurs déclencheurs de cette altération peuvent être de différente nature puisqu’ils dépendent du style de vie ou de certains déséquilibres hormonaux. Certains de ces facteurs sont:

  • Pratique d’exercice physique excessif.
  • Perte et augmentation de poids: ce type de troubles peut survenir tant dans les cas de surpoids que de sous-poids, y compris dans les cas plus extrêmes comme l’anorexie ou la boulimie.
  • Période d’allaitement: la création de prolactine qui se produit pendant la période d’allaitement bloque l’activité ovarienne, ce qui engendre en général l’absence de menstruation durant les mois d’allaitement.
  • Stress.
  • Voyager.

Cependant, cette altération peut être occasionnée par d’autres types de problèmes, parmi lesquels le Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK), l’hyperprolactinémie, l’insuffisance ovarienne primaire ou secondaire et l’aménorrhée.

Diagnostic de l’anovulation

Les spécialistes peuvent avoir recours à plusieurs méthodes pour diagnostiquer l’anovulation, comme l’analyse de sang, les examens pelviens ou les tests aux ultrasons. En outre, ils prescrivent des traitements distincts en fonction des causes de cette altération.

L’anovulation peut également être détectée grâce à d’autres techniques comme la mesure de la température basale du corps (TBC) qui augmente légèrement au moment de l’ovulation à la moitié du cycle, ou encore l’observation du mucus du col de l’utérus élastique.

Médication pour réussir à ovuler

Traitement de l’anovulation

Dans les cas les plus légers, un traitement simple suffit parfois, comme un régime alimentaire sain, de l’exercice physique régulier et modéré ou un meilleur contrôle du stress. Toutefois, dans les cas plus graves, les spécialistes prescrivent habituellement des traitements à base de citrate de clomifène, en particulier pour les femmes qui souffrent du Syndrome des ovaires polykystiques, ou des gonadotrophines pour induire l’ovulation. Dans certains cas, l’anovulation est traitée à l’aide de médicaments, dans d’autres une intervention chirurgicale est nécessaire. Il est dans tous les cas recommandé de se confier à un médecin spécialisé.

Une autre cause de la stérilité féminine en lien avec l’ovulation est la dysovulation, c’est-à-dire une ovulation inefficace qui produit un ovule non fécondable.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Cristina Mestre
Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.