Altérations du liquide amniotique

Le liquide amniotique est un fluide qui enveloppe le fœtus pendant la grossesse, sa fonction de base est de le protéger en amortissant les mouvements maternels, il diminue aussi la variation de températures et permet au futur bébé de pouvoir bouger et se déplacer dans l’utérus.

La quantité de liquide amniotique varie pendant la grossesse, elle augmente jusqu’à la semaine 34 de grossesse où elle se trouve à son maximum, et à partir de là, elle diminue pour le moment de la naissance. Chez certaines femmes il existe des problèmes de quantité de liquide amniotique, comme par exemple :

  • Polyhydramnios: c’est l’altération pour laquelle le sac amniotique possède une quantité excessive de liquide amniotique due à une augmentation exagérée du liquide amniotique. Les principales causes de ce problème peuvent être des troubles gastro-intestinaux qui empêchent l’ingestion ou l’absorption de quantités normales de liquide amniotique, des troubles pulmonaires, des problèmes neurologiques, des diabètes gestationnels, des anomalies congénitales ou des grossesses multiples.
  • Oligohydramnios: c’est l’altération pour laquelle le sac amniotique présente une réduction du volume de liquide amniotique ne correspondant pas à la quantité adéquate du mois de gestation.

Hydramnios, problèmes du liquide amniotique

Les principales causes de cette altération sont en général des anomalies fœtales, une rupture de membranes, des défauts dans les reins, les poumons ou le tractus urinaire, des grossesses post-maturité et une dysfonction placentaire.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.