Comment surmonter un test de grossesse négatif après une FIV?

Il est toujours compliqué d’affronter la nouvelle d’un test de grossesse négatif, surtout si vous êtes passée par un ou plusieurs longs traitements de procréation médicalement assistée (PMA) comme la fécondation in vitro.

L’arrivée des règles environ deux semaines après le transfert d’embryons est souvent vécue comme un terrible échec, car elle indique que la FIV n’a pas fonctionné.

Nous tenterons de vous conseiller du mieux possible pour que vous puissiez assumer un éventuel résultat négatif de FIV et nous vous expliquerons certains des facteurs qui ont influencé le résultat du test de grossesse.

Résultat du test de grossesse

Une fois que le transfert d’embryons est réalisé, il est nécessaire d’attendre au moins 12-15 jours (délai aussi appelé 12 DPO, 13 DPO, 14 DPO, 15 DPO pour faire référence à la date probable d’ovulation) pour effectuer un test de grossesse. S’il est réalisé avant cette période, il peut fausser le résultat et indiquer un faux positif ou un faux négatif.

De plus, les spécialistes recommandent de ne pas effectuer le test de grossesse chez soi, mais bien d’attendre la prise de sang en laboratoire pour être sûr du résultat.

Si l’analyse de la bêta hCG (hormone grâce à laquelle on vérifie la grossesse) est réalisée au bon moment, les chances d’obtenir un résultat faussé sont très basses. Par conséquent, si le résultat s’avère négatif, le traitement n’a donc pas fonctionné et la femme n’est pas enceinte.

Il est malgré tout fréquent que le spécialiste prescrive un second test de grossesse après deux ou trois jours pour confirmer l’échec de la FIV.

Vous trouverez plus d’informations sur ce lien: En quoi consiste le test de grossesse?

Règles après une FIV négative

De nombreuses femmes se demandent combien de temps mettront leurs règles à arriver après un échec de FIV confirmé, à savoir l’absence de grossesse.

La patiente souhaite en général commencer un nouveau traitement suite à l’échec du premier et l’arrivée des règles marque le début d’un nouveau cycle menstruel, et donc de la possibilité de faire un nouveau traitement de FIV.

Bien que les règles sont censées arriver après avoir effectué le test de grossesse, à savoir une ou deux semaines après le transfert embryonnaire, un léger retard peut être tout à fait normal. En effet, le traitement prescrit à la patiente pendant son processus de FIV, pour la stimulation ovarienne ou pour la préparation de l’endomètre, peut causer des dérèglements hormonaux responsables du retard de règles.

L’organisme a besoin de temps pour revenir à l’état basal en rapport avec les hormones et le contrôle qu’elles exercent sur le cycle menstruel. Ainsi, les règles arriveront quelques jours après avoir arrêter le traitement.

Si après deux semaines d’arrêt du traitement, les règles n’arrivent pas, il est recommandé de consulter un spécialiste afin de vérifier l’état du système hormonal et son effet sur le cycle ovarien.

Il est également possible que les premières règles après un traitement de FIV soient plus douloureuses ou différentes aux règles habituelles en raison des effets des hormones et du traitement de FIV.

Surmonter l’échec

Comme nous l’avons déjà commenté, le fait d’assumer que la fécondation in vitro a échoué n’est pas une chose simple, particulièrement d’un point de vue émotionnel. Voici quelques conseils pour faire face à un résultat négatif et être capable de recommencer un cycle de FIV:

  • Ne vous torturez pas avec des questions qui n’ont pas de réponse comme: qu’est-ce que j’ai fait? , qu’est-ce que je n’ai pas fait? , qu’est-ce qu’il manquait? . Cela ne vous aide pas à vous sentir mieux ni ne peut servir pour la prochaine fois que vous essayerez, cela génère uniquement de la tristesse.
  • Si vous en avez besoin, pleurez, il est bon de se libérer et de ne pas réprimer les émotions.
  • Pratiquer des exercices de relaxation comme le yoga ou des techniques de méditation peut être bénéfique pour calmer les angoisses, réduire la négativité et retrouver une attitude positive, dans le but de commencer un nouveau cycle.
  • Partager vos sentiments peut vous aider à mieux assimiler le test de grossesse négatif.
  • Dans le cas où vous auriez décidé d’informer vos amis, votre famille et vos connaissances que vous vous êtes lancée dans un cycle de procréation assistée pour essayer de tomber enceinte, il est recommandé de leur indiquer que vous ne souhaitez aucune question. Vous les informerez vous-même des résultats quand vous serez prête. De cette manière, vous évitez les questions gênantes et les situations délicates.
  • Avoir recours à un professionnel de la psychologie si le test négatif vous a provoqué des angoisses, de l’anxiété ou un stress émotionnel est parfois nécessaire et très positif pour surmonter la situation.

Aide psychologique

La majorité des centres de PMA disposent d’un département de spécialistes en psychologie de la PMA prêts à vous aider à accepter et à comprendre les problèmes de fertilité. Ils vous proposent leur aide tout au long de votre parcours de PMA et vous accompagne jusqu’au test de grossesse.

Un test de grossesse négatif fait émerger de nombreux sentiments, des espoirs brisés et un sentiment de frustration générale. Le fait de pouvoir se sentir soutenue par une équipe de spécialistes qui comprennent exactement la situation que vous traversez peut réduire la sensation d’angoisse.

De plus, cette aide est importante pour affronter une nouvelle tentative de PMA, et pouvoir surmonter l’étape antérieure. Après une expérience négative, recommencer un cycle de PMA n’est pas toujours évident et le soutien psychologique est essentiel pour pouvoir vivre l’expérience avec tout l’espoir qu’elle mérite.

L’attitude dans un traitement de PMA détermine en grande partie sa réussite.

PMA Fertilité peut vous envoyer des estimations de coûts et vous obtenir des prix spéciaux des cliniques internationales de fertilité pour votre traitement de FIV.

Si vous êtes intéressé(e), tout ce que vous avez à faire est de remplir le formulaire suivant et vous recevrez un rapport gratuit dans quelques minutes : Calculateur de coût pour une FIV.

Vos questions fréquentes (FAQ)

Pourquoi un test de grossesse est-il négatif?

Les causes d’un échec de FIV sont très nombreuses. Le test négatif peut être dû à la qualité des gamètes (ovules et spermatozoïdes), à la qualité de l’embryon implanté, à des troubles génétiques incompatibles avec le développement embryonnaire, à des anomalies ou des malformations de l’utérus, à des problèmes immunitaires, etc.

Après une FIV négative, chaque patiente doit réaliser un bilan personnalisé pur essayer de comprendre la cause ou les causes et optimiser le traitement ultérieur, pour enfin tomber enceinte lors de la nouvelle tentative.

Comment sont les règles après une FIV?

Les règles après une FIV ou une ICSI, reviennent généralement quand on arrête le traitement progestatif de synthèse, prescrit pour préparer l’endomètre à recevoir l’embryon, à la suite d’un diagnostic de grossesse négatif.

Dans certains cas, elles ne reviennent pas tout de suite et peuvent mettre entre une semaine et 2 mois pour arriver.

Si l’absence de règles se prolonge au delà de quelques semaines, il est recommandé de consulter le spécialiste.

Un test de grossesse négatif peut-il se tromper?

Si la fécondation a lieu à J-14, il faut cependant attendre jusqu’à J-20 pour que l’embryon s’accroche aux parois de l’utérus lors de la nidation. Et c’est justement lorsque le processus de nidation s’engage qu’est sécrétée la bêta hCG, ou hormone gonadotrophine chorionique.

Le test de grossesse va alors pouvoir détecter la présence de hCG, grâce à une réaction chimique entre les anticorps (contenus dans le test) et les molécules qui composent l’hormone, que l’on retrouve dans l’urine.

Le problème vient donc de la période entre J-14 et J-28 où parfois, la femme est enceinte, mais il n’y a pas encore suffisamment d’hCG dans l’organisme pour que la grossesse soit détectée.

Il se peut que le test soit un faux négatif. Cependant, lors d’une FIV, il faut penser que la patiente est sous traitement de préparation endométriale (progestérone) et le traitement peut parfois fausser le résultat et annoncer un faux positif alors que la femme n’est pas enceinte.

Test de grossesse négatif, quand le refaire?

Chaque cas est différent et les recommandations du médecin vont dépendre de chaque patiente. En général, le médecin recommande de recommencer le processus de FIV lors du cycle suivant, une fois que la patiente a de nouveau ses règles.

D’un point de vue émotionnel, il est recommandé d’avoir affronter le résultat négatif avant de recommencer un traitement de FIV avec una attitude positive et de l’espoir.

La rédaction vous recommande

Après un résultat négatif lors d’un premier cycle de FIV, iles normal de souhaiter tomber enceinte coûte que coûte en réalisant une seconde tentative. Certaines patientes décident de renoncer après le 2e ou 3e essai tandis que d’autres vont jusqu’à réaliser 6 cycles de FIV jusqu’à tomber enceintes.

Nous vous expliquons ici: Quel est le nombre recommandé de tentatives?

Aujourd’hui, les résultats positifs des techniques de FIV et d’ICSI tournent autour de 30 à 35 % des tentatives.

Toutefois, si on divise le groupe de patientes qui se sont soumises à ce type de traitements par âge, les résultats sont fort différents. Vous trouverez plus d’informations en suivant ce lien: Taux de réussite de la FIV.

2 commentaires

  1. usuario
    Jessica

    Bonjour, mon test de grossesse est négatif mais j’ai très mal au ventre. Est-ce normal?

    • avatar
      Jessica EscuderoConseillère en fertilité

      Bonjour Jessica,

      Parfois, il se peut que le traitement qui vous ait été administré lors de la FIV soit une cause de la douleur abdominale. Si vos règles n’arrivent pas, il est recommandé de consulter un gynécologue.

      Bon courage

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.